Tag Archives: Webdesign

Medialab Session Montpellier : ils y ont participé (1/2)

accueil medialab-session

Medialab quoi ?

Medialab Session ! L'objectif de cet événement est simple, réunir et organiser des équipes avec différentes compétences : développeurs, designers, entrepreneurs, journalistes etc... pour monter un projet de média numérique en 48 heures. C'est une bonne occasion pour les nouveaux talents de venir échanger et travailler avec d'autres personnes grâce à une dynamique de travail commune. Pour cette édition Montpellieraine qui s'est déroulée du 10 au 12 octobre, plusieurs de nos anciens élèves ont voulu y participer. Voici les retours de 2 d'entres eux :

Marion Bajot (WebDesign)

marion_workComment me suis-je retrouvée à la Medialab Session Montpellier ?

J’ai rencontré Ysis Percq, journaliste et co-organisatrice de la Medialab Session Montpellier, cette année en février, lors de la soirée de remise de l’annuaire 2014 du Club de la Presse. Alors étudiante en Webdesign à Objectif 3w, nous étions invités, et j’ai vu dans cet événement l’opportunité de rencontrer une partie des professionnels qui font la communication ici, en Languedoc Roussillon. Je ne m’étais pas trompée. Quelques minutes d’échanges ce soir là, et Ysis m’envoyait un mail pour m’intégrer au projet Médialab Session qui démarrait tout juste. J’ai tout de suite été séduite par le concept proche de celui des Startup Weekend dont j’ai si souvent entendu parler au cours de mon parcours professionnel. J’ai donc participé à la 1ère réunion et ai suivi l’avancée du projet durant tous ces mois. De facto, lorsque les inscriptions furent ouvertes, je me suis inscrite dans la foulée.

public_medialab_session_montpellierPourquoi ai-je participé à ce projet en tant que webdesigner ?

Mes motivations sont multiples. La première était de retrouver la formidable stimulation créative que génère l’effet de groupe. Se retrouver à construire une synergie, avec des personnes que vous ne connaissez pas, forts de la richesse liée à la diversité des profils (journalistes, entrepreneurs, designer, développeurs) et avec 48h pour imaginer un nouveau modèle de média en ligne, c’est un joli challenge, n’est ce pas ? Jouer collectif, dans un cadre borné, permet de catalyser, de potentialiser et d’accélérer les processus de mise en forme d’un projet. C’est un outil puissant que j’ai eu l’occasion d’utiliser à maintes reprises par le passé, et que j’avais hâte de retrouver. D’autre part, débutant dans le métier du webdesign, je trouvais cela intéressant de relever le challenge. Réfléchir en équipe à la proposition du porteur de projet que j’aurais choisi, la faire évoluer, et lui donner visuellement vie en créant une première maquette du futur site. J’avais envie de me confronter à la pression que suscitait en moi un tel objectif. Enfin, ce weekend était aussi l’opportunité de rencontrer des gens intéressants et de me nourrir de leurs expériences (pour ne citer que lui, mais ils sont nombreux, je remercie Fred, designer print d’expérience, avec qui il y eu une collaboration fertile) et de leurs différences. La belle variété des personnalités, des parcours, a donné des échanges particulièrement intéressants. Aujourd’hui freelance, et après 13 ans à travailler comme salariée dans des sociétés dans lesquelles le collectif était toujours valorisé et encouragé, je suis friande de ces occasions qui permettent d’élargir nos compétences et notre champ de vision.

En conclusion ?

La Medialab Session Montpellier a été écourtée pour cause d’alerte météo. Je suis rentrée samedi soir pleine d’adrénaline et frustrée de ne pas avoir pu aller au bout. Au final, il s’est vraiment passé quelque chose d’assez excitant lors de ces premières 24h de brainstorming avec les autres participants à Cap Oméga. La suite ne saurait tarder, et je ne cache pas l’attendre avec impatience ! [author] [author_image timthumb='on']/wp-content/uploads/2014/10/marion_bajot.jpg[/author_image] [author_info]Marion BAJOT, Designer Web & Print, web marketing, conseil en image et stratégie commerciale. [/author_info] [/author]

Et pour un développeur ?

Grâce à Marion et en attendant la suite (prévue pour le 15 Novembre), vous pouvez avoir un retour de cette Medialab Session. De manière à vous faire découvrir cette initiative sous un point de vue différent, nous travaillons avec un autre ancien élève pour un article, lequel sera rédigé par un développeur. À la semaine prochaine.   Crédits Photos : Etienne PERRA et @MedialabSMontpellier

Atropos

Dans le cadre de la réalisation d'un court métrage pour Médecins sans frontières par la promotion CINE 4 d'Objectif 3D, il a été demandé aux étudiants de la formation Webdesign de proposer une identité visuelle pour illustrer le projet. Nous avons demandé à Damien, l'auteur du logo choisi, de nous expliquer en quoi a consisté son travail :

Peux-tu nous résumer le brief ?

Tim, le réalisateur, est venu nous expliquer le scénario du film en instant sur le personnage principal : la mort personnifiée qui joue avec les vies humaines. Il souhaitait un logo figuratif qui traduise l'action de la main de la mort.

Quelles ont été tes étapes de travail ?

J'ai commencé par rechercher les origines du mot "Atropos" (le titre du film) et j'ai découvert que c'était le nom d'une Moire, divinité grecque du destin implacable chargée de couper le fil de la vie. J'ai donc orienté mes première recherches dans cette direction.
Atropos recherches graphiques

Atropos recherches graphiques

Je me suis également inspiré des lieux du tournage, de l'ambiance du film, et au fur et à mesure que les premières images tournées nous parvenaient, j'ai pu affiner mon dessin.
Atropos recherches graphiques

Atropos recherches graphiques

Puis après discussions, il a été décidé que le logo devait être moins figuratif et davantage ressembler à un titre stylisé. J'ai donc retravaillé en enlevant la main et en suggérant l'action.
Atropos recherches graphiques

Atropos recherches graphiques

Et enfin, voici le logo qui a été retenu :

Atropos

Qu'as-tu voulu signifier ?

J'ai gardé le jeu de la Mort avec le fil qui coupe le titre mais on a ici quelque chose de beaucoup plus léger, pour traduire la sensation d'éphémère (à l'image des vies dans le film). La typographie, quant à elle, rappelle les origines grecques d'Atropos.

Que t'a apporté cette expérience ?

C'était mon premier projet en conditions réelles donc cela m'a permis de voir toutes les étapes du processus de création. J'ai également travaillé en binôme avec Aurélie et c'était très intéressant de confronter nos idées. Le fait d'avoir plusieurs interlocuteurs nous également permis de soulever la difficulté de répondre à une double demande et de savoir reformuler pour être sûr de cerner parfaitement les objectifs des commanditaires. [author] [author_image timthumb='on']/wp-content/uploads/2015/10/Damien.jpg[/author_image] [author_info]Damien GUIGNABAUDET, Graphiste webdesigner. [/author_info] [/author]

Un oiseau animé pour CAZA 1/2

aff-fifh-16x9 A l'occasion du Festival International du Film sur le Handicap, Objectif 3W apporte sa contribution au film de Katia Martin-Maresco ! Ce projet, destiné à valoriser le travail des autistes, se constitue de 3 films de 6 minutes dont les transitions intègrent de petits oiseaux animés avec le logiciel Flash. A partir du croquis de l'oiseau imaginé par le célèbre dessinateur Philippe Caza, quelques étudiants de la section Webdesign ont travaillé sur les différentes transitions. oiseau_caza

"Voila un croquis rapide. Après, c'est à la créativité du studio d'opérer…, ce qui compte, c'est surtout du mouvement… trajectoires et battement d'ailes…" Philippe Caza

 

Première étape : appréhender les contraintes techniques liées à la diffusion

  • 25 ips
  • 1920 x 1080 px
  • Visibilité de l'oiseau sur fond blanc
  • Intégration d'un élément 2D dans un univers 3D et tracking

Prise en main de l'oiseau

Jordan et Fabien ont commencé par réaliser un oiseau en papier qu'ils ont photographié sous toutes les coutures afin de pouvoir le dessiner plus facilement. oiseau-turnaround

Storyboard

Pendant ce temps, Arnaud, Renaud et Véronique ont étudié les rushes du film pour voir comment intégrer les oiseaux dans les transitions. Les différentes trajectoires ont été redessinées sous-forme de storyboards pour faciliter les validations. storyboard Arnaud

Cycles d'animation

En utilisant le principe de la rotoscopie, Jordan a pu créer un premier cycle d'animation qui retranscrit les mouvements d'un oiseau réel en train de voler et dont on pourra gérer les trajectoires de vol grâce aux guides dans Flash. jordanailedessous

Rendez-vous fin janvier pour découvrir les séquences d'animation finales !